Africa-Globe-Coins-91836797-610x250

Le Maroc a attiré pour l’année 2015 quelque  3,2 milliards de dollars d’investissements directs étrangers (IDE). Une baisse tout de même par rapport à 2014 où le pays avait drainé  3,6 milliards de dollars d’investissements concentrés dans l’automobile et l’aéronautique, en particulier les entrées de la France.

«Le pays continue à servir de plateforme de production pour l’investissement étranger dans le continent.»,  souligne l’organisme onusien qui en veut pour preuve les multiples projets d’investissement indéniables drainés l’an dernier dans l’industrie automobile, le secteur porteur de l’immobilier et les IDE en provenance de l’Asie occidentale.

Ce sont là les conclusions du rapport annuel de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (Cnuced), «Rapport mondial sur l’investissement 2016», publié à Genève.

Le rapport salue, entre autres, «les capacités grandissantes» des entreprises marocaines dans les investissements directs intra-africains dans des secteurs aussi diversifiés que la finance, les services, les télécoms et d’autres créneaux d’industrie.

Ce contenu pourrait également vous intéresser