Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) vient d’accorder ce 22 juin, un prêt de 245 millions de dollars en faveur de l’Ouganda et du Rwanda. La somme servira au financement d’un projet de transport destiné à faciliter les échanges commerciaux régionaux, ainsi que la circulation entre Kampala (Busega) et Mpigi, par le renforcement des infrastructures routières.

Selon le communiqué de l’institution financière, 151 millions de dollars seront alloués à l’Ouganda, et serviront à la construction d’une voie expresse de 23,7km reliant Kampala (quartier de Busega) et Mpigi, ville située sur le Corridor Nord, principale axe routier traversant la région. Le Rwanda bénéficiera lui, d’un prêt de 94 millions de dollars EU, une somme destinée à la réhabilitation d’une route de 208km qui traverse le pays du Nord au Sud, reliant Kagitumba (frontière Rwanda/Ouganda) à Rusumo (frontière Rwanda/Tanzanie).

« Le projet va participer à réduire la pauvreté, à offrir un meilleures accès à l’emploi et aux services de base, tels que la santé et l’éducation. En stimulant le développement d’activités agricoles il contribuera aussi à renforcer la sécurité alimentaire. Enfin, en réduisant le coût logistique du transport il poussera les entreprises à se développer, participant à l’industrialisation » a déclaré Amadou Oumarou, directeur du département des Transports et des TIC à la BAD. Et de préciser que les travaux pour ces deux projets devraient prendre deux ans et demi.

La mise en oeuvre de ces projets entre en droite linge des objectifs de la Communauté des États d’Afrique de l’Est en termes de lutte contre la pauvreté et de renforcement de l’intégration régionale dans la région des Grands Lacs. Le projet comprend également la construction de deux marchés frontaliers à Kagitumba et Rusumo, ainsi qu’un programme de formation à destination des femmes vivant du commerce transfrontalier.

Le montant total du projet est estimé à 376,6 millions de dollars EU. Son financement est réparti entre le prêt de la BAD (244,6 millions de dollars EU), les contributions de la JICA (56,3 millions), de l’Union européenne (22,4 millions) et des gouvernements ougandais et rwandais (53,2 millions).

Share Button