« Suite à la demande de l’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux, la suspension de cotation des titres de capital de la société SAMIR est reconduite à compter du 20 juin 2016, et ce en attente de publication d’informations importantes », peut-on lire dans un avis publié par la bourse de Casablanca, ce 20 juin.

Pour rappel, en août 2015, la Société anonyme marocaine de l’industrie du raffinage (SAMIR), suspend une grande partie de ses activités et est dans une situation financière difficile. L’administration des douanes et impôts indirects initie une procédure de saisie pour recouvrer plus de 13 milliards de dirhams d’impayés (plus d’un milliard d’euros) de cette entreprise. Parallèlement, son cours de bourse, qui avait déjà perdu 47% de sa valeur depuis janvier 2015 est suspendu.

Au total, la SAMIR affiche un endettement d’environ 40 milliards de dirhams (3,7 milliards d’euros).

La SAMIR ou Société anonyme marocaine de l’industrie du raffinage est une entreprise marocaine spécialisée dans le raffinage des produits pétroliers, située dans la ville de Mohammédia. Depuis sa privatisation controversée en 1997, elle est contrôlée par le groupe suédo-saoudien Corral Petroleum Holding appartenant au milliardaire saoudien Mohammed al-Amoudi.

Share Button