Par Mariata Dieng,

Le Conseil de Bank Al-Maghrib a tenu sa deuxième réunion trimestrielle de l’année le mardi 21 juin. Lors de cette réunion, il a examiné et approuvé le Rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière du pays ainsi que sur les activités de la Banque au titre de l’exercice 2015.

Notant l’amélioration structurelle de la liquidité bancaire, le Conseil a décidé de porter le taux de la réserve monétaire de 2% jusqu’à 5% et d’instaurer une rémunération de cette réserve pour les banques déployant plus d’efforts en matière d’octroi de crédit. La croissance de l’économie nationale devrait, elle, s’établir à 1,2% en 2016, en tenant compte d’une production agricole hors céréales meilleure que prévu en mars et d’une révision de la contraction de la valeur ajoutée agricole à 9%, toujours selon Bank-Al Maghrib.

Pour 2017, sous l’hypothèse d’une campagne agricole moyenne, la Banque table sur une accélération de la croissance à 4%, avec des hausses de 10% de la valeur ajoutée agricole et de 3,2% du PIB non agricole.

Bank Al-Maghrib a, enfin, décidé de maintenir inchangé son taux directeur à 2,25%, et ce en tenant compte d’une prévision d’inflation en ligne avec l’objectif de stabilité des prix. « Tenant compte d’une prévision d’inflation en ligne avec l’objectif de stabilité des prix, le Conseil a jugé que le niveau actuel de 2,25% du taux directeur demeure approprié », souligne le communiqué.

 

 

Share Button