Denham finance l’expansion du portefeuille d’énergies renouvelables de GreenWish

Chantier à Bokhol, au Sénégal, de la centrale solaire Senergy II de 20 MW

African Media Agency (AMA)/- Denham Capital, société internationale de capital-investissement spécialisée dans l’énergie, et GreenWish Partners (« GreenWish »), société d’investissement spécialisée dans les énergies renouvelables en Afrique subsaharienne, ont annoncé aujourd’hui leur partenariat en vue de développer, financer et construire un portefeuille de 600 mégawatts (MW) d’actifs d’énergie renouvelable à travers l’Afrique subsaharienne d’ici à 2020. Cet engagement permettra notamment à GreenWish de réaliser son pipeline de projets estimé à un milliard de dollars. 

Charlotte Aubin-Kalaidjian, présidente de GreenWish, a déclaré : « Nous nous réjouissons du partenariat avec Denham pour cette phase d’expansion de GreenWish en Afrique subsaharienne. Les producteurs indépendants d’énergie tels que GreenWish apportent une solution clé au déficit énergétique en Afrique qui requiert des investissements de plus de 40 milliards de dollars par an. Le partenariat avec Denham nous donne les moyens et la dimension nécessaires pour mener à bien notre mission d’électrification compétitive et durable de l’Afrique. »

GreenWish a été créée par Charlotte Aubin-Kalaidjian, qui bénéficie de 20 ans d’expérience dans la banque d’investissement chez Morgan Stanley et dans le financement des énergies renouvelables à travers GreenWish, et par Gilles Parmentier qui a passé plus de dix ans dans le secteur des infrastructures énergétiques, notamment à la Banque mondiale et chez Macquarie. Ils cumulent à eux deux plus de 20 gigawatts (GW) en énergies renouvelables et 10 milliards de dollars de financement en infrastructure.

En février, GreenWish a démarré les travaux de Senergy II, le plus grand projet de production indépendante d’énergie solaire en construction en Afrique subsaharienne avec le groupe français Vinci. Cette centrale photovoltaïque d’une puissance de 20 mégawatts (MW), située à Bokhol, à la frontière du Sénégal avec la Mauritanie, sera raccordée en octobre et fournira l’électricité à 180 000 Sénégalais. Grâce au partenariat avec Denham, la société entend capitaliser sur ce premier succès pour fournir des capacités de génération électrique ailleurs sur le continent.

« Nous privilégions les pays dans lesquels les projets renouvelables apportent une solution compétitive au déficit d’électricité tout en étant rentables sans recours aux subventions, détaille Gilles Parmentier, directeur des investissements de GreenWish. GreenWish étudie des projets dans différents pays, raccordés au réseau ou décentralisés, et propose des solutions solaires hybrides B2B pour les industries énergivores, notamment les opérateurs télécom et les industries extractives. »

« Il est rare de trouver une équipe qui possède le niveau d’expérience de Charlotte, Gilles et de l’ensemble de leurs collaborateurs pour développer des projets électriques en Afrique subsaharienne, affirme Scott Mackin, Managing Partner et Co-Président de Denham Capital. Ils ont des objectifs ambitieux et nous sommes confiants dans leur aptitude à apporter la capacité énergétique à moindre coût dont ce continent a tant besoin, grâce à leur engagement personnel et à leur track record. »

Plus de 600 millions de personnes n’ont pas accès à l’électricité en Afrique subsaharienne, selon l’Agence internationale de l’énergie. La capacité de production électrique africaine se limite à 90 GW alors que le continent dispose de 300 jours d’ensoleillement en moyenne par an. L’énergie solaire représente une solution à la fois compétitive et propre au déficit énergétique du continent, avec l’avantage supplémentaire de la rapidité de sa mise en œuvre. Si l’on exclut l’Afrique du Sud, la consommation annuelle par habitant en Afrique se situe autour de 162 kWh contre une moyenne mondiale de 7 000 kWh. Selon Africa Progress Panel, le déficit énergétique coûte au continent entre 2 et 4 % de son produit intérieur brut chaque année.

Jens Thomassen, Directeur d’investissement chez Denham Capital, a conclu : « L’Afrique subsaharienne est la région la plus mal desservie en électricité au monde alors qu’elle détient un potentiel énergétique immense. Le principal obstacle que nous avons identifié est le capital humain. Avec GreenWish, nous avons trouvé une équipe de management chevronnée, en mesure de mettre en œuvre des centrales électriques dans un contexte local et aux normes internationales. GreenWish est le parfait exemple d’une équipe qui possède le réseau et le savoir-faire à même de procurer des opportunités de développement. GreenWish est adaptée pour prospérer dans cet environnement en constante évolution et nous sommes enthousiasmés par les opportunités qui les attendent. »

Share Button