Par Mariata Dieng,

Harith General Partners et Africa Finance Corporation (AFC) ont annoncé ce  mercredi  22 juin la création d’une vaste co-entreprise qui devrait permettre d’augmenter la production d’électricité en Afrique.

« L’objectif de la fusion est de créer un nouvel acteur qui aura un capital substantiel, une expérience sectorielle spécifique, une masse critique d’actifs et un pipeline crédible de projets », a commenté Tshepo Mahloele, le PDG d’Harith.

Harith General Partners et Africa Finance Corporation (AFC) ont souligné que cette initiative devrait permettre d’améliorer le financement et le développement de projets dans les énergies renouvelables et non renouvelables, sur un continent où plus de 620 millions de personnes vivent sans électricité.

Basée à Johannesburg, Harith, à travers le Pan African Infrastructure Development Fund, a investi dans divers projets énergétiques notamment au Nigeria et en Afrique du sud. AFC, qui a son siège à Lagos, détient des participations notamment dans la société Cenpower, qui possède une centrale au Ghana devant assurer à partir de 2017 quelque 10% de la production d’énergie de ce pays, et dans la firme Cabeolica qui exploite un champ d’éoliennes au Cap vert représentant 20% des besoins de ce pays.