Par Nephthali Messanh Ledy, Lomé

Petit pays d’Afrique de l’ouest, le Togo a enregistré, en 2015, 303.000 touristes pour 26 milliards de F CFA de recettes hôtelières. Information donnée ce mardi par la ministre du tourisme, Bernadette Legzim-Balouki, à l’ouverture de la 6ème édition du forum international sur les investissements hôteliers en Afrique qui se tient les 21 et 22 juin à Lomé.

Ces chiffres, poursuit la ministre, au demeurant modestes, traduisent toutefois une évolution progressive amorcée depuis le début des années 2000. « L’objectif visé est de franchir la barre des 500.000 touristes avant 2020 avec des recettes touristiques à la hauteur de cette progression ».

Et d’indiquer que le rythme de croissance que le gouvernement a décidé d’imprimer au tourisme togolais est rassurant : « Au rang des actes concrets qui confirment cette volonté politique, figure l’inscription du secteur du tourisme parmi les secteurs porteurs de croissance dans la Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi (SCAPE, document de référence sur la période 2013-2017, Ndlr), qui est l’instrument national de planification du développement ».

Aussi la ministre a-t-elle rappelé la réouverture de l’hôtel Radisson Blu 2 Février, inaugurée il y a seulement bientôt deux mois.

En effet, faut-il le rappeler, le Togo dispose de beaucoup de potentialités touristiques pouvant optimiser le secteur qui, aujourd’hui, reste un secteur à fort potentiel de croissance.

On cite, en exemple, la variété de paysages et la diversité culturelle, notamment le patrimoine historique et les habitats typiques dont le très célèbre Koutammakou classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

D’ailleurs, le secteur a généré 78.500 emplois en 2015, selon le rapport 2016 du Conseil mondial de voyage et de tourisme au Togo, qui relève que les dépenses des visiteurs au Togo la même année a atteint 119 milliards de FCFA. Un chiffre qui devrait connaitre une progression de 3,8% en 2016 selon la même source.

Share Button