Le Conseil d’Administration (CA) de la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD) a autorisé de nouveaux financements pour un montant de 64,4 milliards de F CFA (environ 98 millions d’euros), a annoncé un communiqué rendu public par l’institution financière, ce 20 juin. Cette approbation a été faite par le CA de la BOAD, lors de sa 101ème session ordinaire, tenue  au siège de l’institution à Lomé (Togo), sous la présidence de Christian ADOVELANDE, Président de cette banque panafricaine.

En effet, le Conseil  a  approuvé 11 propositions de prêts à moyen et long termes pour un montant total de 59,6 milliards de FCFA, une proposition de prise de participation pour un montant de 793 millions de F CFA et une proposition de prêt à court terme de 4 milliards de FCFA.

Ces nouvelles interventions portent à 3862 milliards de FCFA le montant global des financements à moyen et long termes de la BOAD, correspondant à 783 opérations. Quant au montant total des financements à court terme, il s’élève  à 242,9  milliards de FCFA pour 27 opérations.

Au total, les financements cumulés (toutes opérations confondues) de la BOAD s’élèvent à 4 105 milliards de FCFA pour 810 opérations.

Les prêts approuvés portent sur le financement partiel des projets suivants:

– Projet d’Appui à la croissance économique rurale (PACER, Bénin). L’objet principal de ce projet est l’aménagement de 405 ha de bas-fonds pour la production de riz et le maraîchage, ainsi que la réalisation d’infrastructures d’accompagnement et de mise en marché. Montant du prêt: 6,5 milliards de F CFA ;

-Aménagement hydroagricole du casier de Molodo nord : dernière tranche de la deuxième phase à l’Office du Niger (Mali). La réalisation de ce projet permettra de produire 25 800 tonnes de riz paddy et 24 080 tonnes de produits maraîchers. Montant du prêt: 7,5 milliards de F CFA ;

– Projet d’aménagement et de réhabilitation des terres agricoles dans la zone de Mission-Tové (PARTAM) – phase consolidation (Togo). Cette phase consiste à protéger les ouvrages réalisés dans le cadre du projet, contre les inondations. Lancé en 2011, avec notamment un prêt de 8 milliards F CFA de la BOAD, le PARTAM vise la réhabilitation de 360 ha d’un ancien périmètre et l’aménagement d’un nouveau périmètre de 300 ha. Montant de ce nouveau prêt: 4 milliards de F CFA ;

-Phase 2 du Programme prioritaire de désenclavement (PPD) : aménagement de la Boucle du Boudier (Sénégal).Cette phase prévoit l’aménagement et le bitumage de la route Sédhiou – Kamoya – Marsassoum d’une longueur de 54 km, de la voirie dans les villes de Sédhiou et Marsassoum sur une longueur de 8 km, et la réhabilitation de 81 km de la route en terre entre Marsassoum – Djibabouya – Bambaly et Sédhiou. Montant du prêt: 20 milliards de F CFA;

-Aménagement et bitumage de la route Buba-Catiò – phase 1 : route Buba – Ntunhane (Guinée-Bissau). Cette première phase porte sur un tronçon de 21,4 km. L’ensemble du projet vise à désenclaver la région Sud de la Guinée Bissau.Montant du prêt: 5 milliards de F CFA ;

-Extension et modernisation des infrastructures de l’Aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan par la société AERIA SA (Côte d’Ivoire). L’objectif général visé est l’amélioration de l’offre de l’aéroport d’Abidjan en vue de pouvoir traiter un trafic de 2 000 000 passagers à l’horizon 2020. Montant du prêt : 5,1 milliards de F CFA ;

-Construction et exploitation d’un hôtel de standing 5 étoiles sous enseigne «Hyatt Centric Kermel Dakar», par la société Lacoste & Compagnie (Sénégal). Doté d’une capacité de 150 chambres, ce nouveau réceptif renforcera l’offre d’hôtels de standing de la capitale sénégalaise. Montant du prêt : 5 milliards de F CFA ;

-Installation d’un groupe additionnel dans le cadre de l’implantation de la centrale thermique en cycle combiné de la société Tobene Power SA (Sénégal). Ce groupe additionnel d’une puissance d’environ 18,5 MW, portera la puissance totale installée de la centrale à 115 MW. Montant du prêt : 2,5 milliards de F CFA ;

-Aménagement agricole pour la culture de riz, d’oignon, de pomme de terre et de maïs à M’Bewani – Office du Niger par la société Agro-Industrie ZED (AGRIZED) SA (Mali).  Cet aménagement permettra de produire, à partir de la 3ème année d’exploitation, 1 900 tonnes de riz entier, 900 tonnes de brisure de riz, 6 500 tonnes de pomme de terre, 4 000 tonnes d’oignon et 3 900 tonnes de maïs. Montant du prêt: 2,5 milliards de F CFA ;

-Mise en place d’une deuxième ligne de refinancement en faveur d’Asusu SA (Niger). Cette nouvelle ligne est destinée au refinancement d’investissements productifs dans les secteurs éligibles au financement de la Banque. Elle s’inscrit dans le cadre d’un programme initié par la BOAD et la KfW pour améliorer l’accès des petites et moyennes entreprises de l’UEMOA aux moyens de financement par le canal des institutions financières. Montant : 1,5 milliard de F CFA ;

-Importation de matières premières par la société Ciments de l’Afrique Burkina Faso pour la production de ciment à commercialiser au Burkina Faso. L’objectif visé par ce prêt à court terme est de concourir au financement de l’acquisition  des matières premières nécessaires à la production d’environ 87 500 tonnes de ciment par trimestre.  Montant du prêt : 4 milliards de F CFA.

 -Le Conseil a également approuvé une prise de participation complémentaire de la BOAD au capital social de la Caisse régionale de refinancement hypothécaire de l’UEMOA (CRRH-UEMOA). La BOAD contribue ainsi au relèvement du capital social de la CRRH-UEMOA, de 5,83 milliards de FCFA actuellement, à 8,22 milliards de FCFA. Montant : 793 millions de F CFA.

Share Button