Par Élisabeth K,

La Société de développement du Coton (Sodecoton) et la filière coton au Cameroun traversent une zone de turbulences. En effet, entre le prix d’achat du coton aux producteurs (265F/kg), l’appui à l’achat des intrants, les charges d’exploitation, le transport et le paiement des négociants, le prix de revient du coton camerounais à l’export est aujourdhui de 858 F Cfa.

Avec un cours actuel de 823 F Cfa/kg, la Sodecoton perd 35 F Cfa à chaque kilogramme vendu, ce qui sur l’ensemble de l’exercice 2015 représente 4,1 milliards de F Cfa de pertes.

A cela, s’ajoute le coton détérioré du fait des intempéries dont les pertes occasionnées sont estimées à plus de 10 milliards de F Cfa, ce qui porte à 15 milliards de F le montant total des pertes de 2015. L’entreprise enregistrait déjà 8 milliards de F Cfa de déficit en 2014.

Un plan d’investissement a été soumis par la Sodecoton au gouvernement camerounais pour lequel un accord de crédit de 30 milliards de F Cfa avait été octroyé, en plus des six milliards de F Cfa de subvention d’équilibre. Sur 118 milliards de F Cfa de chiffre daffaires, 78 milliards de F Cfa ont été reversés aux cotonculteurs et 33 milliards de F Cfa injectés en crédits agricoles, d’où la nécessité d’argent frais pour l’entreprise.

 

 

 

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser