Par Charles NGAH NFORGANG,

Rémy Rioux, Directeur de l’Agence française de Développement

Rémy Rioux, le nouveau Directeur de l’Agence française de Développement, annonce la signature à la fin de ce mois d’un nouveau contrat de désendettement développement entre son pays et le Cameroun d’un montant de 400 milliards. 

Le Cameroun qui a déjà bénéficié de deux contrats de désendettement et de développement (C2D) d’un montant d’1.4 milliard d’euros va bénéficier d’un troisième de 611 millions d’euros (400 milliards de Fcfa) dans les prochaines semaines.

 Rémy Rioux, Directeur de l’Agence française de Développement (AFD) depuis le 2 juin dernier et en visite au Cameroun, en a fait la promesse hier au Premier Ministre Philémon Yang.

Cette importante somme qui sera ainsi mise à la disposition du Cameroun pour une durée de huit ans va permettre de maintenir l’effort d’investissement dans l’agriculture, les infrastructures, les secteurs productifs et la formation professionnelle entre autres.

Le C2D a déjà ainsi permis au Cameroun de réaliser d’importants projets dont certains sont en cours à l’instar de la construction du deuxième pont sur le Wouri, le désenclavement des quartiers, ou encore des projets d’assainissement des villes de Douala et Yaoundé.

Le contrat de désendettement et de développement (C2D) est une procédure d’annulation des créances d’Aide Publique au Développement (APD) pour les pays pauvres très endettés (PPTE). Elle vise à procéder à un refinancement par dons, dans le budget du pays, des échéances d’APD remboursées par les États partenaires.

Les pays bénéficiaires continuent d’honorer leur dette, mais aussitôt le remboursement constaté, l’AFD leur reverse la somme correspondante sous forme de don pour qu’elle soit affectée à des programmes de lutte contre la pauvreté sélectionnés d’un commun accord avec l’Etat partenaire.

Une vingtaine de pays situés pour la plupart en Afrique et en Amérique latine bénéficient pour le moment de ce privilège.

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser