Top départ pour Uber au Ghana. Après quatre jours de services gratuits, du 9 au 12 juin, la multinationale américaine de service de transport a entamé ce lundi ses premières courses facturées dans les rues d’Accra, la capitale ghanéenne.

 Selon Alon Lits, manager général pour l’Afrique d’Uber, Accra « est l’une des villes les plus dynamiques du continent », ce qui justifie ce choix qui est pour le moment le seul du pays où l’entreprise propose ses services.

 Accra est ainsi la douzième ville et le Ghana le septième pays africain à accueillir la firme californienne, après le Maroc, l’Egypte, l’Ouganda, le Kenya, le Nigeria et l’Afrique du Sud.

 Durant les six premiers mois de l’année, Uber a successivement déposé ses valises à Mombassa (Kenya), Abuja, et Kampala (Ouganda). Ce qui semble montrer que le continent est bien une nouvelle terre de prédilection de la firme déjà présente, non sans difficultés, dans 468 villes sur la planète.

Ce contenu pourrait également vous intéresser