Il y a une dizaine de jours, la Société nationale de raffinage (SONARA) a mis en vente des obligations du Trésor à coupon zéro (OTZ) sur la place de la Douala Stock Exchange (DSX). Le résultat de cet appel d’offres vient d’être publié par la bourse de Douala.

Selon les termes de l’adjudication organisée du 31 mai au 6 juin et officialisée par le directeur général de DSX, Pierre Ekoule Mouangue, 36 321 titres (les OTZ de la SONARA) ont été finalement servis. La transaction, au départ, avait placé sur la table 69 212 titres, qui ont suscité 69 502 demandes de la part de huit prestataires de service d’investissement qui sont des banques, en grande majorité.Si toute la mise n’est pas partie dans les portefeuilles des acheteurs, le directeur général de DSX n’en demeure pas moins «globalement satisfait » de cette « toute première opération de placement de titres de la SONARA à travers les prestataires de service d’investissement ».

Les obligations qui n’ont pas été vendues, explique-t-il, sont répertoriées en deux catégories distinctes. L’une regroupe exactement 15 800 titres pour lesquels les prestataires requéraient qu’ils soient « admis en garantie des opérations de refinancement de la BEAC ». L’autre rassemble 17 091 propositions recalées parce qu’elles se situaient en dessous du minimum exigé de 100% de la valeur de chaque titre (un million de francs).

 

Share Button