banque-africaine-developpement-bad-300x211

Le conseil d’administration du Fonds africain de développement (FAD), guichet concessionnel du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), a approuvé, depuis le 8 Juin dernier, quatre opérations d’un montant de près de 45 millions de dollars US (plus de 26 milliards de F CFA) dans les lignes de crédit aux institutions financières africaines en vertu de la Facilité en faveur du secteur privé (FSP).

Ces opérations constituent des participations aux risques crédits dans les prêts octroyés par la Banque africaine de développement à des institutions financières de l’Afrique de l’Est, du Nord, de l’Ouest et l’Afrique australe.

La FSP a été lancé en 2015 et permet le rehaussement des crédits de la Banque africaine de développement pour accroître le financement privé dans les pays à faible revenu. L’initiative est soutenue par la liquidité d’un pool de réserve d’environ 206 millions d’euros (135 milliards de F CFA), subvention de la FAD pour couvrir les pertes potentielles sur les défauts de paiement. La structure de rehaussement de crédit de la FSP est conçu pour couvrir les risques d’un montant de 620 millions d’euros (406 milliards de F CFA).

Depuis sa mise en place, la FSP a permis avec des participations de risque approuvées, de cumuler pas moins de 261 millions € (41% du montant total du programme).

Le programme FSP concerne actuellement 19 projets approuvés, qui couvrent une section transversale de secteurs, y compris les producteurs d’électricité indépendants (projets d’énergie renouvelable), les routes à péage, les terminaux à conteneurs, les cimenteries, les agro-industries et les institutions financières.

Share Button