C’est l’aboutissement d’un long processus plusieurs fois annoncé et reporté. Marsa Maroc, entité en charge de l’exploitation commerciale des ports marocains, née de l’éclatement de l’ex SODEP, vient d’obtenir l’accord de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) pour son introduction en Bourse. Cette opération est autorisée par les décrets N° 2.16.456 et  N° 2.16.457 signés en date du 10 juin 2016.

Le texte prévoit la cession sur la place casablancaise d’une part maximum de 29.358.240 actions d’une valeur nominale de 10 DH par action, détenues par l’État et représentant 40% du capital. Le montant maximum de l’opération s’élève ainsi à 1,9 milliard de DH. La période de souscription s’étale du 20 au 30 juin 2016 inclus avec une clôture anticipée possible à partir du 23 juin..L’opération sera pilotée par Attijari Finances Corp conseilleur et arrangeur.. 
Pour rappel, TCP3, filiale de Marsa Maroc en charge de la construction du troisième terminal à conteneur du port de Casablanca  avait, en mai dernier, levé 770 millions de dirhams sous forme de dette privée de type Project-Finance auprès du consortium bancaire BMCE BANK OF AFRICA – ATTIJARIWAFA – BCP. Avec une maturité de 15 ans augmentée d’une année de grâce, ce crédit en mode « project-finance» sera affecté au financement du nouveau terminal (réalisé aujourdhui à 80%) dont le coût global s’élève à 2,2 milliards de dirhams hors taxes.

L’opérateur portuaire à capitaux entièrement publics détient près de 48% de parts de marché dans la gestion des terminaux des 12 ports du royaume. A fin 2015, le trafic annuel global atteint les 35 millions de tonnes, portant ainsi le chiffre d’affaires à plus de 2,18 milliards de DH en progression de 7% par rapport à 2014.

Ce contenu pourrait également vous intéresser