Les autorités togolaises et allemandes ont procédé jeudi 9 juin, à la signature de négociations intergouvernementales sur la coopération au développement entre leurs gouvernements respectifs.
Au terme de ces négociations, l’ancien protectorat allemand bénéficie de 54 millions d’euros pour les années 2016 et 2017, répartis comme suit : 27 millions pour les projets/programmes de la coopération financière et 27 millions pour les projets et programmes de la coopération technique.
Les secteurs les plus concernés sont la santé, la formation professionnelle, la promotion de l’emploi, la décentralisation, le développement rural et l’agriculture. Par ailleurs, l’Allemagne va allouer 10 millions d’euros au secteur de l’énergie, à raison de 8 millions pour la coopération financière et 2 millions pour la coopération technique.
Aussi les deux parties sont-elles convenues de s’efforcer de rendre la mondialisation et les échanges commerciaux mondiaux justes et équitables. « Outre leur aménagement économique, les chaînes de valeur ajoutée mondiales doivent également être aménagées dans le respect de critères sociaux et écologiques qui soient durables », indique-t-on.
Débutées le 31 mai 2016, les négociations intergouvernementales sur la coopération au développement entre les deux gouvernements ont été clôturées par le ministre Allemand de la coopération économique et du développement, Gerd Müller, et son homologue Togolais des affaires étrangères, de la coopération et de l’intégration africaine, Robert Dussey, en présence de Faure Gnassingbé.
Ce dernier s’est d’ailleurs entretenu avec le président de la République fédérale Joachim Guack, et la Chancelière Angela Merkel.Notons que le volume total de la coopération bilatérale technique depuis 1959 est de 554 millions d’euros.

Share Button