Les deux chefs d’Etat, Ould Abdel Aziz et Macky Sall, d’accord pour une exploitation commune de ce gisement gazier, le plus important en Afrique de l’Ouest.

Les installations devant exploiter le gisement gazier Grand Tortue/Ahmeyim, commun à la Mauritanie et au Sénégal, seront situées sur l’Océan, à 8 km au large des côtes des deux pays. C’est le résultat de longues tractations entre Thierno Alassane Sall et Mohamed Salem Ould Bechir, respectivement ministre sénégalais de l’Energie et du Développement des énergies renouvelables et ministre mauritanien en charge du Pétrole, de l’Energie et des Mines.Le gisement gazier en question se trouve à 125 kilomètres au large des côtes des deux pays. Après cet accord préliminaire, Dakar et Nouakchott devront engager une étude d’impact environnemental et social. Par la suite, les deux pays signeront un 

 accord de coopération intergouvernemental pour le développement conjoint du champ.

Le champ gazier Grand Tortue/Ahmeyim, découvert en janvier dernier, est considéré comme le plus important gisement en Afrique de l’Ouest avec des réserves estimées à 450 milliards de m3. L’investissement pour la mise en valeur de ce champ s’élève à 10 milliards de dollars.