Le Caire, le 08 Juin 2016: – Sao Tomé-et-Principe a accédé à l’Accord d’Établissement de la Banque Africaine d’Import-Export (Afreximbank), devenant ainsi le 41ème pays Africain à rejoindre la Banque en tant qu’État Membre.

Selon les informations publiées par Afreximbank, l’instrument d’accession a été signé au nom du gouvernement par Américo d’Oliveira dos Ramos, Ministre des Finances et de l’Administration Publique de Sao Tomé, le 6 Avril dernier.

Dr. Benedict Oramah, Président d’Afreximbank, s’est réjoui de l’accession, “Cette décision du gouvernement de Sao Tomé-et-Principe permet à la Banque de se rapprocher de son objectif d’avoir tous les pays d’Afrique en tant qu’États Membres. Cela facilitera également la mise en œuvre de notre Stratégie du Commerce Intra-Africain; tout en élargissant la portée géographique de notre nouvelle Stratégie de Développement de l’Économie Bleue,» a-t-il dit.

Remerciant le gouvernement de Sao Tomé pour “sa chaleureuse considération,” Président Oramah a déclaré qu’avec cette accession, les opérateurs économiques publics et privés de Sao Tomé-et-Principe deviendraient immédiatement éligibles pour bénéficier de la large gamme de services et programmes de financement du commerce octroyés par Afreximbank.

Les pays qui n’ont pas signé l’Accord d’Abidjan de 1993 établissant la Banque avant sa mise en application, sont tenus, sous ses termes, d’émettre tout d’abord un instrument d’acceptation et d’accession, puis de procéder á la ratification de l’Accord, en vue d’activer pleinement leur adhésion à la Banque.

Les Pays Membres d’Afreximbank comprennent à ce jour l’Angola, le Bénin, le Botswana, le Burkina Faso, le Cameroun, le Cap-Vert, le Tchad, la Côte d’Ivoire, la République Démocratique du Congo, l’Egypte, l’Ethiopie, le Gabon, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée Bissau, le Kenya, et le Lesotho. D’autres incluent le Libéria, le Malawi, le Mali, la Mauritanie, l’île Maurice, le Maroc, le Mozambique, la Namibie, le Niger, le Nigéria, la République du Congo, le Rwanda, le Sénégal, les Seychelles, la Sierra-Leone, le Soudan, la Tanzanie, le Togo, la Tunisie, l’Ouganda, la Zambie et le Zimbabwe.

Les pays membres deviennent actionnaires lorsqu’ils acquièrent des actions dans le capital de la Banque. L’actionnariat d’Afreximbank comprend un assortiment d’entités publiques et privées divisées en quatre catégories et se compose de gouvernements et d’investisseurs privés Africains, de banques centrales, d’institutions régionales et sous-régionales Africaines; ainsi que des investisseurs non-Africains, notamment des banques internationales, des organismes de crédit à l’exportation et des investisseurs privés.

La Classe “A” est composée d’États Africains, de banques centrales Africaines et d’institutions publiques Africaines, incluant la Banque Africaine de Développement, alors que la Classe “B” est constituée d’institutions financières et d’investisseurs privés Africains.

La Classe “C” dont les actions sont détenues par des investisseurs non-Africains, comprend principalement des banques internationales et des organismes de crédit à l’exportation, incluant Standard Chartered Bank, HSBC, Citibank, China Exim Bank et Exim India. La Classe «D» est une catégorie approuvée en 2012 sous laquelle les actions sont entièrement libérées selon leur valeur nominale et celles-ci peuvent être détenues par tout type d’investisseur.

Située près de l’équateur dans le Golfe de Guinée, Sao Tomé-et-Principe a été pendant longtemps une économie dépendante de l’agriculture, dont le cacao représentait à lui seul 95 pour cent. La récente découverte du pétrole dans le Golfe de Guinée a eu un impact important sur l’économie et le gouvernement s’oriente dorénavant aussi sur le développement de «l’Économie Bleue”.

Share Button