arton1816

Tout comme Standard and Poor’s la semaine dernière et Moody’s en décembre, l’agence de notation Fitch a maintenu la note financière de l’Afrique du Sud juste un cran au-dessus de la zone rouge de « non Investment Grade ».

Fitch a attribué la note BBB- avec perspectives stables, contrairement aux deux autres qui anticipent plutôt des perspectives négatives.

Dans son communiqué publié ce 8 juin, l’agence indique que la note « reflète une faible croissance tendancielle du PIB, des déficits budgétaires et extérieurs importants et des niveaux d’endettement élevés » qui sont toutefois « compensées par des institutions politiques fortes, des marchés de capitaux locaux profonds et une structure de la dette publique favorable ».

Fitch salue la politique d’austérité engagée par le gouvernement qui a, en outre, engagé des mesures pour stimuler la croissance, comme la mise en place d’un fonds pour soutenir les PME et de nouveaux investissements dans le secteur énergétique. Des initiatives qui fondent notamment son optimisme avec des projections de 0,7% de croissance cette année et 1,5% en 2017.

Le pays doit cependant résister à la tentation « d’augmenter les dépenses publiques » face à la pression sociale, veiller à rompre le cycle de tensions politiques, et, entre autres, maîtriser l’inflation (en dessous de 6%) et poursuivre les efforts de réduction de son déficit public (3% en 2018) et de son ratio d’endettement à 53,3% du PIB d’ici 2018.