appel d'offre

Le gouvernement ivoirien a relevé ce 8 juin, non sans satisfaction, l’amélioration des modalités d’attribution des marchés publics avec une nette prédominance des « procédures concurrentielles ».

A fin mars, sur les 176,5 milliards F CFA de marchés publics approuvés (en hausse de 56,6% par rapport à fin mars 2015), 77,8% l’ont été par appel d’offres, a noté le conseil des ministres de ce mercredi.

Les marchés passés par appels d’offres ouverts ont représenté en valeur 135,1 milliards F CFA, soit 76,5% du montant des marchés approuvés et en nombre 55, soit 43,7% du total des marchés. Et ceux passés par appels d’offres restreints s’élèvent à 2,2 milliards, soit 1,3% du montant total, contre 38,3 milliards au premier trimestre 2015.

Quant aux marchés de gré à gré, ils se situent à 19% en valeur du total des marchés (soit 33,5 milliards F CFA) contre 30,9% à fin mars 2015, souligne le texte.

Pour rappel, la part du budget soumise à la passation des marchés publics en 2016 est évaluée à 1 391,4 milliards F CFA, représentant 24% du budget de l’année, établi à 5 813,3 milliards.

Les ressources mobilisées au premier trimestre se situent à 1 161,3 milliards de F CFA pour un objectif fixé à 1 127,7 milliards de F CFA.

Ce contenu pourrait également vous intéresser