La Côte d’Ivoire accueillera du 27 au 30 octobre prochain le premier salon de l’automobile en Afrique de l’ouest, à l’initiative du Groupement interprofessionnel automobiles, matériels et équipementiers (Gipame) qui regroupe 18 concessionnaires et équipementiers automobiles installés dans le pays. 

La place abidjanaise semble selon les organisateurs, bien appropriée pour accueillir l’évènement. Le

Le pays a passé en 2015 le cap des 10 000 achats de véhicules neufs (10 016 précisément) avec un bond de près de 11% par rapport à 2014, et de « 62,5% » depuis 2012. Et les perspectives sont plutôt bonnes dans une économie à la recherche de la croissance à deux chiffres.

 

L’idée, selon Marc Anglade, président du Gipame, est de « créer une plateforme d’échanges directs entre les professionnels du secteur automobile et le grand public pour montrer ce qu’un concessionnaire apporte à l’acheteur en termes de conseil, de professionnalisme, de sécurité, de garantie, de service après-vente etc. ».

 

Même si l’essentiel des achats de neuf sont le fait des entreprises, le groupement espère séduire un peu plus la nouvelle classe moyenne montante, plutôt tournée vers les « France-au-revoir » ces véhicules d’occasions qui dominent les routes ivoiriennes. Sur les 600 000 automobiles que compte le pays, 75% sont en effet d’occasions.

 

Ce sont au total 260 milliards de chiffres d’affaires que revendique le Gipame pour près de 40 milliards FCFA reversés au fisc ivoirien.