La moitié de la richesse mondiale est partagée par 1% de la population du globe, révèle le rapport annuel du cabinet Boston Consulting Group (BCG) publié ce mardi 7 juin. 

Ce sont au total 18,5 millions de fortunés qui détiennent 47% de la richesse accumulée sur le globe en revenus, dépôts bancaires ou titre boursiers. A eux seuls, ils partagent une fortune estimée à 78 800 milliards de dollars en 2015 (en progression de +5,2% en un an), soit un peu plus que le PIB mondial, souligne le rapport.

Comme on peut s’y attendre, la majorité de ces millionnaires réside aux Etats-Unis (8 millions), arrive ensuite la Chine (2 millions). La France, elle, enregistre 445 000 millionnaires, note BCG. En outre, en proportion, c’est en Suisse et au Liechtenstein, que ces derniers sont les plus nombreux.

Selon le rapport, sur les 167 800 milliards de dollars de patrimoines détenus par l’ensemble des ménages sur le globe en 2015, la région Moyen-Orient – Afrique ne représente que 8 000 milliards de dollars (soit 0,47%), contre 60 400 milliards pour l’Amérique du Nord, 40 800 milliards pour l’Europe de l’Ouest et 36 600 milliards pour l’Asie-Pacifique entre autres.

En Amérique du Nord par exemple, 63% des 60 400 milliards de dollars cumulés de ressources privées sont entre les mains des millionnaires de la région, ce qui représente la forte concentration mondiale, indique l’étude.

 

Paradis fiscaux

Le rapport souligne que la richesse accumulée dans les centres « offshore », les paradis fiscaux, a progressé de 3% en un an à 10 000 milliards de dollars. Une tendance qui va se poursuivre, estime BCG, malgré le scandale des Panama Papers qui a poussé la communauté internationale à prendre de nouvelles mesures plus contraignantes contre ces pratiques.