Douane DGLa Douane sénégalaise se met au diapason du numérique.  Quelque 20 milliards de FCFA sont consacrés aux nouvelles technologies de l’information, a estimé le  directeur général des Douanes sénégalaises, Papa Ousmane Gueye, en marge de la conférence/Exposition sur les technologies de l’information (TI), ouverte  à Dakar le 1  juin 2016.  

Cette rencontre de 3 jours, organisée conjointement par  les douanes du Sénégal et l’organisation mondiale des douanes (OMD), visait  à étudier les conséquences futures du paysage numérique sur la douane et les autres organismes gouvernementaux.

Présent à cette rencontre, le  secrétaire général de l’organisation mondiale des douanes (OMD), Kunio Mukirlya,  a estimé que l’inter connectivité des frontières  est nécessaire pour l’automatisation des douanes et cela passe selon lui, par les nouvelles technologies.

Composée de 180 membres d’administrations douanières, l’OMD veut relever les défis de l’inter connectivité, de la communication, du leadership, de l’innovation pour  une bonne dématérialisation des procédures douanières.

Venu présider  cette conférence internationale, le directeur de cabinet du Président de la République du Sénégal, Oumar Youm, a quant à lui  invité les douaniers à réfléchir sur  les  grands défis de la douane. Il s’agit, a-t-il déclaré,   de voir comment  l’administration douanière peut générer    plus de  valeur  ajoutée   mais aussi comment combiner les exigences de la mondialisation pour un bon système  de gestion automatisée des informations douanières et des échanges.

Le Sénégal à  l’ère de la douane numérique

La douane numérique constitue une réalité au sein des douanes sénégalaises tant du point de vue de la facilité  des échanges que des contrôles allégés et efficaces. En effet, sur le plan de la facilitation et de la simplicité  des procédures, la direction générale des douanes sénégalaises s’est inscrite depuis 1986 dans le processus de modernisation de son action en vue d’offrir dans la transparence, un service public de qualité à l’ensemble de ses usagers.  L’avènement du système de gestion automatisée des informations douanières et des échanges (GAINDE) a accéléré la modernisation de l’administration des douanes par le biais  de l’automatisation et de la réduction progressive de l’utilisation du papier. En 2015, les recettes douanières ont atteint 578 milliards de F CFA.

Ablaye Modou Ndiaye

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser