L’OPEP a fini par trouver un consensus autour du nigérian Mohammed Sanussi Barkindo, l’ex patron de la NNPC (Nigerian national petroleum corporation), entre 2009 et 2010, pour prendre les rênes de son secrétariat général, à l’issue de sa 169ème réunion qui a refermé ses portes ce 2 juin à Vienne.

L’homme qui cumule 20 ans de carrière dans le secteur pétrolier, retourne en terrain connu puisqu’il avait déjà assuré l’intérim de ce poste dix ans auparavant. Il prendra fonction le 1er août pour les trois prochaines années, en remplacement du Libyen Abdalla Salem El-Badri, qui occupe le poste depuis 2007.

L’OPEP a en outre relevé, au cours de la réunion, que « les prix du pétrole brut ont augmenté de plus de 80% » depuis décembre 2015 ,notant au passage, non sans satisfaction, un « équilibrage » progressif du marché, même si les cours restent en deçà de 50 dollars le baril.

Le Gabon, nouveau membre

La rencontre a par ailleurs entériné l’entrée du Gabon au sein de l’organisation à compter du 1er juillet 2016.

La prochaine réunion ordinaire de l’OPEP se tiendra le 30 novembre 2016 également à Vienne, en Autriche.

 

Share Button