La richissime femme d’affaires, Isabel Dos Santos, a été nommé le 2 juin à la tête du Conseil d’administration de la Sonangol, la puissante entreprise angolaise d’hydrocarbures.

Considérée comme la femme la plus riche d’Afrique, avec une fortune estimée par Forbes à 3,3 milliards de dollars, la fille aînée du président angolais, Eduardo Dos Santos, aura la difficile mission de remettre sur les rails la compagnie nationale durement frappée, tout comme le pays, par la chute des cours de l’or noir.

Dans un communiqué, Isabel Dos Santos a indiqué qu’elle entendait réduire les coûts de production et optimiser les ressources afin d’améliorer la compétitivité du pétrole angolais.

Deuxième producteur africain de pétrole, l’Angola accueille depuis ce 1er juin une mission de FMI afin d’obtenir des appuis, notamment pour accélérer la diversification de son économie.