Patrick Chinamasa, ministre zimbabwéen des Finances

Le Zimbabwe a obtenu la promesse d’effacement des arriérés de sa dette publique de la part de ses principaux créanciers que sont le FMI, la Banque mondiale et la Banque africaine de développement.

La mesure qui prendra effet en septembre prochain, a été décidée lors d’une réunion conjointe entre les autorités monétaires Zimbabwéennes et les institutions monétaires, en marge des réunions annuelles de la Banque africaine de développement à Lusaka la semaine dernière.

L’annonce est du ministre zimbabwéen des Finances, Patrick Chinamasa, qui précise que la stratégie de résolution de la dette du pays déposée à Lima, au Pérou, en octobre dernier sera approuvée aux réunions du conseil du FMI et de la Banque mondiale, prévues en septembre.

« Une fois que les conseils se seront réunis en septembre et qu’ils auront accepté les conditions définitives, les ressources seront immédiatement acceptées. En septembre, les arriérés seront effacés et nous allons commencer un nouveau processus de réengagement axé sur les nouveaux financements. »  A t-il indiqué.

Le Zimbabwe est endetté à hauteur de 10 milliards de dollars. Au cours de la réunion, ont été présentées des conditions définitives détaillant la façon dont le pays compte dégager 1 milliard 800 millions de dollars d’arriérés.

Le gouvernement Zimbabwéen annonce par ailleurs des mesures de rationalisation de ses dépenses à hauteur de 66%. Ceci permettra au pays de réaliser 200 millions d’économie.

Share Button