La Chine va prendre pied dans le catering en Afrique. Le conseil d’administration d’Air France-KLM a entamé ce lundi des négociations exclusives avec le groupe chinois HNA, pour la cession de 49,99% de Servair, sa filiale dédiée au catering et à la restauration aérienne, présente dans 16 pays africain.

L’opération qui porte sur 475 millions d’euros, est toutefois suspendue à une autre transaction du groupe chinois qui doit finaliser le rachat du géant suisse Gate Group (sous le pavillon duquel il va effectuer la transaction), également spécialiste de la restauration à bord, comme l’exige la législation helvétique.

Le chinois a été préféré aux groupes français Newrest, un concurrent en Afrique, et autrichien Do&Co, en raison de la complémentarité de ses projets d’acquisition ; la présence de Gate Group en Amérique du Nord, en Amérique Latine et en Europe du nord et en Asie-Pacifique, ouvrant de nouvelles perspectives à Servair.

Cette opération devrait permettre à Air France « de bénéficier partout dans le monde, de services de restauration aérienne du meilleur niveau », avance en outre l’entreprise dans un communiqué.

Notamment présent (outre l’Europe, l’Amérique du Nord et Latine et en Chine), en Afrique via une vingtaine de filiale dans 16 pays, Servair est la première entreprise française de Catering et a réalisé un 2015 un chiffre d’affaires d’environ 800 millions d’euros.

Air France indique par ailleurs qu’il pourrait aller au-delà et céder des parts supplémentaires pour ne conserver que 20% de Servair d’ici deux ans.

La transaction devrait être bouclée d’ici la rentrée prochaine.

Ce contenu pourrait également vous intéresser