img_5859.jpg
Les patrons d’entreprises du Cameroun réunis dans le Groupement Interpatronal du Cameroun (Gicam) sont désormais invités à financer le football local.
Le Général Pierre Semengue, President de la ligue,  leur a fait la demande en marge de l’Assemblée générale de cette organisation tenue le vendredi 28 mai à Douala.
A l’en croire, le football local qui est devenu professionnel depuis 2011 a besoin d’au moins 20 milliards chaque année pour supporter ses charges. Cet argent, à en croire le Président de la ligue, peut être obtenu auprès des entreprises locales.

En retour, les entreprises qui consentent à financer le football bénéficieront d’une défiscalisation à hauteur de 5 % de leur chiffre d’affaire. Des dispositions ont ainsi été déjà prises par la direction des impôts pour accompagner cette mesure depuis le 23 décembre 2015.

Quatre compétitions majeures sont concernées par ces financements : les championnats de Ligue 1 et de Ligue 2, la coupe de la ligue et la super coupe. Le patronat camerounais approché par le passé avait posé un ensemble de conditions, parmi lesquelles la mutation des clubs de football en sociétés commerciales. Toutes leurs exigences ont été remplies par la ligue de football professionnel qui attend maintenant le retour d’ascenseur.

Ce contenu pourrait également vous intéresser