axa

  • Le tabac représente aujourd’hui la plus grande menace pour la santé publique au niveau mondial
  • Le rôle des assureurs santé évolue : à l’avenir, la santé ne sera plus seulement une question de traitement mais aussi de prévention
  • En tant qu’assureur santé et investisseur responsable, le Groupe AXA a décidé de céder ses actifs liés à l’industrie du tabac, actuellement évalués à environ 1,8 milliard d’euros

Les maladies chroniques non transmissibles telles que le cancer et les affections cardio-vasculaires et respiratoires chroniques sont en forte augmentation. Elles représentent aujourd’hui 68%1 des décès dans le monde. L’apparition d’un cancer en particulier est imputable pour la moitié des cas à de mauvais comportements du patient(1).

En parallèle à cette augmentation des maladies chroniques non transmissibles, le rôle d’AXA en tant qu’assureur santé est en train d’évoluer : la prévention devient essentielle et les nouvelles technologies sont de plus en plus utilisées.

La consommation de tabac est la cause majeure de ces maladies chroniques non transmissibles. Aujourd’hui, le tabac tue 6 millions de personnes par an et ce chiffre devrait augmenter jusqu’à 8 millions de personnes par an d’ici 2030, pour la plupart d’entre elles dans les pays en développement2. Si rien n’est fait pour endiguer cette tendance, le tabac tuera un milliard de personnes dans le monde au cours du 21ème siècle(2). Son coût, estimé à 2 100 milliards d’euros par an(3), est comparable à ceux de la guerre et du terrorisme combinés. Les ravages sur la santé humaine causés par le tabac sont plus coûteux pour la société que ceux de l’alcool ou de l’obésité.

Dans ce contexte et en tant qu’assureur santé responsable, le Groupe AXA a pris la décision de céder ses actifs liés à l’industrie du tabac, dont la valeur actuelle s’élève à environ 1,8 milliard d’euros:

  • Le Groupe AXA va immédiatement céder les actions des entreprises de l’industrie du tabac qu’il détient, dont la valeur actuelle s’élève à environ 0,2 milliards d’euros,
  • Le Groupe AXA va cesser d’investir dans des obligations d’entreprises de l’industrie du tabac, et réduire progressivement son portefeuille d’obligations émises par ces mêmes sociétés, dont la valeur s’élève actuellement à environ 1,6 milliard d’euros.« Nous sommes fermement convaincus du rôle positif que l’assurance peut jouer pour la société dans son ensemble. En matière de prévention, les assureurs font partie de la solution. C’est la raison pour laquelle la poursuite de nos investissements dans des entreprises de l’industrie du tabac n’a plus de sens. Avec ce désengagement de l’industrie du tabac, nous apportons notre contribution pour soutenir les efforts des gouvernements dans le monde entier. Cette décision a un coût mais notre conviction est claire: le coût humain du tabac est dramatique, son coût économique est énorme. En tant qu’investisseur majeur et assureur santé de premier plan, le Groupe AXA veut contribuer à réduire ce problème et nous espérons que d’autres acteurs du secteur de l’assurance nous suivrons dans cette voie », a déclaré Thomas Buberl, Directeur général adjoint et futur Directeur général d’AXA.

     

    Cary Adams, Président-directeur Général de l’Union Internationale Contre le Cancer (UICC), a ajouté : « L’UICC et ses partenaires au sein de la communauté médicale ont assidûment travaillé au cours des dernières années pour attirer l’attention de l’ensemble de la société sur les conséquences économiques et sociales désastreuses pour nous tous des activités de l’industrie du tabac. Nous avons besoin que des sociétés comme AXA affirment haut et fort qu’investir dans une industrie qui tue ses clients est tout simplement une mauvaise chose ; cette annonce d’un désengagement à hauteur de 1,8 milliard d’euros est une étape clé dans la bonne direction. L’initiative « Des portefeuilles sans tabac », lancée par le Dr Bronwyn King, va continuer à encourager les entreprises à suivre l’exemple du Groupe AXA. »

     

 


1 http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs310/fr/
2 http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs339/fr/
3 Source : MGI, cited in Connect – How companies succeed by engaging radically with society by John Browne, with Robin Nuttall and Tommy Stadlen.

Ce contenu pourrait également vous intéresser