Le français Patrick Mestrallet est en passe de passer la main à la tête d’Oragroup, informe ‘Jeune Afrique’. Il sera remplacé par  la malienne Binta Touré Ndoye, en poste de directrice générale adjointe depuis septembre 2015.

Elle prendra fonctions après le départ de Patrick Mestrallet, l’un des derniers « spécialistes d’Afrique », cette catégorie de banquiers en voie de disparition qui savent que seul un bon flair peut compenser l’absence des bureaux de crédit.

Sa nomination le 11 mai dernier par le conseil d’administration du groupe vient couronner une carrière assez riche de la malienne de 45 ans.

Ancienne directrice générale d’Ecobank Mali, et directrice du Groupe Gestion des Projets Strategiques (SPIO) de ETI,  Binta Touré Ndoye a fait un bref passage à la tête de la filiale togolaise du même groupe – quatre mois suite à l’éviction de Didier Alexandre Correa.

Elle sera piochée en juin 2015 par Orabank avant de prendre fonction trois mois plus tard en qualité de directrice générale adjointe et directrice générale des opérations du même groupe.

Détenu à 61 % par le capital-investisseur ECP, le groupe basé à Lomé continue à croître, avec un total bilan de 1.239.047 millions de FCFA, soit près de 2 milliards d’euros, et un PNB de 81 484 millions de FCFA, soit 124,2 Millions d’Euros, au 31 décembre 2014.A la même période, son résultat net s’est établi à 7 193 millions de FCFA, soit près de 11 millions d’euros.

Ce contenu pourrait également vous intéresser