imagePrésents à Nouakchott pour les besoins d’une antenne décentralisée et de deux (2) spectacles de méga star Youssou N’Dour, les responsables du Groupe Futurs Médias (GFM) ont donné une conférence de presse jeudi au Monotel Dar El Barka.
Une rencontre au cours de laquelle le Directeur Général , Mamadou Ibra Kane, a développé un vibrant plaidoyer invitant la presse africaine à contribuer à un enjeu majeur : l’intégration et l’émergence du continent, conformément aux aspirations des peuples.
Un désir ardent d’unité bâti sur le socle des liens séculaires multiples basés sur le sang, la géographie, l’histoire, la religion et la culture.
Une réalité dynamique et vivante illustrée par les rapports entre le Sénégal et la Mauritanie.
Fortement animé par la volonté d’apporter sa pierre au souffle de l’intégration et de l’émergence en Afrique, GFM a décidé d’aller à la conquête de la sous région et de toute l’Afrique.
C’est ce qui explique l’organisation de l’antenne décentralisée de Nouakchott, qui sera suivie par d’autres déplacements en Afrique de l’Ouest et au-delà.
Ce souci de décentralisation est également illustré par le lancement prochain de trois (3) nouvelles chaines thématiques : TFM Info, OLE TFM et TFM Religion.
Fleuron de la presse privée au Sénégal, le Groupe Futurs Médias (GFM) est composé de la Télévision Futur Média (TFM) de Radio Futur Média (RFM), du quotidien l’Observateur (le plus fort tirage d’Afrique noire francophone), du site d’Infos en ligne « IGFM » et d’une imprimerie moderne.

Ce contenu pourrait également vous intéresser