Screenshot_2016-05-10-14-30-18-1

Africa Rice vient d’inaugurer le centre de formation dédié aux métiers rizicoles. Le centre est le fruit de la collaboration entre l’Etat du Sénégal, la Banque africaine de développement et Africa Rice. L’infrastructure implantée dans la ville de Saint Louis a mobilisé un financement d’un milliard de francs CFA pour sa construction et son équipement.

L’objectif est selon Papa Abdoulaye Seck, ancien Directeur Général d’Africa Rice et par ailleurs ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural, de tendre vers une autosuffisance alimentaire par une production forte et une recherche très poussée, seuls gages d’un développement durable. M. Seck a également souligné la nécessité pour l’Afrique « de se nourrir et de nourrir le reste d monde car les rendements au niveau des pays asiatique, réputés être producteurs de riz, ne cessent de s’amoindrir ».

Un avis que partage Eric Tollens, président du conseil d’administration d’Africa Rice. Pour lui, « une meilleure politique pour réaliser une sécurité alimentaire est justement d’accroitre la production nationale et tendre vers l’autosuffisance, tout en créant des emplois pour procurer des revenus et réaliser de la valeur ajoutée locale car c’est cela le développement durable et la réalisation, à terme , d’un statut de pays émergent ».

Situé stratégiquement dans la vallée du fleuve Sénégal, le centre de formation aux métiers rizicoles prévoit de devenir la plateforme internationale pour renforcer les capacités techniques de toutes les parties prenantes de la chaine de valeur riz et compte ainsi contribuer à la création d’emplois et à la réduction de la pauvreté.

Créé en 1971 par 11 Etats africains, le centre du riz pour l’Afrique (Africa Rice) est une organisation panafricaine de recherche dont la mission est de contribuer à la réduction de la pauvreté et à la sécurité alimentaire en Afrique par le biais d’activités scientifiques et de partenaires efficaces.

Par Bandiaré NDOYE

Share Button