Par Élisabeth K,

Screenshot_2016-05-09-19-03-46-1

Alors que le barrage hydroélectrique de Memve’ele, dans la région du Sud du cameroun, devrait bientôt débiter ses premiers mégawatts délectricité, le volet social du projet tarde à être mis en oeuvre. 

Aussi, le gouverneur de la région du Sud, Félix Nguele Nguele, a tenu récemment une réunion de crise à Ebolowa, la capitale régionale, afin de rendre opérationnel le Programme d’accompagnement socio-économique de Memveele (PASEM).

Cette structure d’accompagnement a été mise sur pied par le gouvernement camerounais, afin d’assurer un encadrement efficient des populations riveraines du barrage hydro-électrique de Memveele par la garantie de l’offre en services de base (eau, électricité), la création des unités de production agropastorale et halieutique, à partir des zones de recasement et l’exercice, après formation adéquate, des activités de guides éco-touristiques.

Cependant à ce jour, en dehors de quelques actions menées sur le terrain, le PASEM na pas encore rempli l’essentiel de ses missions d’accompagnement socio-économique. Or le barrage sera bientôt livré. Daprès le coordonnateur du PASEM, il manque des fonds pour mettre en oeuvre ce programme.

Construit depuis le mois de juin 2012 par la société chinoise Sinohydro, pour un montant d’environ 420 milliards de francs Cfa, le barrage fournira 200 MW supplémentaires en période de pointe (entre 18h et 22h) et participera ainsi à la réduction du déficit énergétique dont souffre le Cameroun.

Share Button