Par Sofian C, Tunis

Screenshot_2016-05-02-18-19-09-1

La chaîne hôtelière américaine Marriott International a annoncé, le 28 avril, qu’elle allait faire ses premières incursions dans sept pays africains d’ici 2025.

«Nous envisageons de pénétrer huit nouveaux marchés en Afrique et au Moyen-Orient d’ici 2025: l’Irak, le Gabon, le Rwanda, la Tunisie, le Bénin, le Kenya, la Libye et  l’Ile Maurice», a précisé le groupe basé à Maryland dans un communiqué publié en marge de la conférence arabe sur les investissements hôteliers (Arabian Hotel Investment Conference) tenue à Dubaï.

«Nous avons un ambitieux plan de croissance à l’international, et la région Afrique & Moyen Orient va jouer un rôle important dans la réalisation de nos objectifs à court et à long terme», a déclaré Alex Kyriakidis, le directeur général de Marriott International pour l’Afrique et le Moyen-Orient, cité dans le communiqué.

Marriott fait depuis quelques années le pari de la croissance du tourisme en Afrique, un continent qui a attiré 53 millions de touristes internationaux en 2015 selon un bilan dévoilé en janvier dernier par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).

La chaîne américaine qui compte 19 marques dont Ritz-Carlton, JW Marriott, Renaissance Marriott ou encore Moxy est devenue en avril 2014 le leader de l’industrie hôtelière en Afrique avec 110  établissements dans 16 pays du continent, suite au rachat du groupe sud-africain Protea Hotel Group.

Marriott va se renforcer davantage en Afrique suite à la finalisation de l’acquisition de la chaîne Starwood Hotels & Resorts Worldwide. Cette dernière dispose en effet d’une quarantaine d’hôtels opérationnels et de plusieurs autres établissements en cours de  construction en Afrique.

L’acquisition de Starwood Hotels & Resorts Worldwide, qui  devrait être finalisée durant le deuxième semestre 2016,  permettra par ailleurs à Marriott de devenir le numéro un mondial de l’hôtellerie devant le groupe britannique InterContinental Hotels, avec plus de 5500 hôtels et 1, 1 million de chambres à travers le monde.