Screenshot_2016-05-01-13-25-48-1

La dette publique du Bénin devrait passer de 42% en 2015 à 51% du PIB national en 2016. C’est ce qu’a indiqué cette semaine, le nouvel exécutif au terme d’un conseil des ministres, faisant état de la situation de la dette publique de ce pays d’Afrique de l’ouest.

Cet accroissement s’explique par des préfinancements prévus à hauteur de 1.270 milliards de FCFA du Programme d’urgence d’extension et de modernisation du réseau routier national dans le portefeuille de la dette publique.

Quant à la situation de la dette publique elle-même, elle est estimée à 2.101,17 milliards de FCFA au 31 mars 2016. Ceci porte le taux d’endettement, soit l’encours par rapport au PIB, à environ 42%.

Un encours global réparti comme suit : 1.050,78 milliards de FCFA pour la dette extérieure et 1.050,39 milliards de FCFA au titre de la dette intérieure. « (…) Cet accroissement significatif en un an de la dette intérieure fait monter le risque de refinancement de la dette publique avec de fortes pressions du paiement des intérêts sur la trésorerie de l’Etat », note le gouvernement.

Par ailleurs, le ratio d’endettement a augmenté en pourcentage de 10 points en 2015 en raison principalement des emprunts obligataires et des bons du Trésor émis par l’Etat au cours de l’année 2015, d’un montant total d’environ 600 milliards de FCFA.

A noter que le conseil a instruit le ministre Romuald Wadagni de l’Economie et des Finances, « d’engager les diligences nécessaires afin que soit privilégiée la recherche de nouveaux modes de financement du Programme d’extension et de modernisation du réseau routier national en tenant compte de la viabilité de la dette et de la soutenabilité des finances publiques ».

Par Nephthali Messanh Ledy

Share Button