Ciment du Sahel

La Société Les Ciments du Sahel va réaliser à Nouakchott une nouvelle unité industrielle de production grâce à un investissement de 27,118 millions d’euros, soit 9,5 milliards d’ouguiyas.

Cette révélation est livrée par le communiqué sanctionnant la réunion hebdomadaire du Conseil des Ministres du jeudi 28 avril. Celle-ci a examiné et approuvé un projet de décret relatif à une convention signée entre la République Islamique de Mauritanie et la cimenterie opérant sur le marché sénégalais.

Le communiqué du Conseil des Ministres ne précise pas la capacité de production de la future unité industrielle, mais indique que la nouvelle usine va générer 300 emplois parmi lesquels 72 permanents et 222 indirects.

L’investissement de Ciments du Sahel en Mauritanie revêt une grande importance et un caractère stratégique grâce au gypse produit par la Société Arabe des Industries Métallurgiques (SAMIA)-une filiale de la Société Nationale Industrielle et Minière (SNIM-publique), qui affiche l’ambition d’approvisionner les cimenteries ouest africaines.

En surcapacité sur le marché sénégalais, Ciments du Sahel, externalisé ses activités vers d’autres pays d’Afrique de l’Ouest, et même du Centre, pour résister à la concurrence du géant du ciment Aliko Dangoté.

Par Amadou Seck

Share Button