Screenshot_2016-04-29-16-04-23-1

Sur les 9000 points d’accès aux services de mobile money que compte le pays, les 83% sont gérés par les opérateurs de téléphonie mobile, indique un rapport sur la cartographie des points de services financiers réalisé par le programme de l’Agence UNCDF (United Nations Capital DevelopmentFund) Mobile Money for the Poor (MM4P) au Sénégal en partenariat avec The MasterCard Foundation.

Rendu public le 27 avril, le rapport précise que ces points d’accès sont principalement concentrés à Dakar, du fait d’une couverture réseau limitée dans les zones rurales, rendant ainsi difficile le développement et la maintenance de ces services, indique le rapport.

L’étude souligne toutefois que le mobile money est loin d’être une réalité au Sénégal où il n’existe que deux points d’accès pour 10 000 habitants dans un tiers des départements. Au total 4,3 millions de la population vivent actuellement sans accès à la moindre institution de microfinance.

Ce contenu pourrait également vous intéresser