Screenshot_2016-04-27-19-15-50-1

La multinationale Randgold Resources a extrait 242 948 onces d’or (soit 6,89 tonnes) de sa mine de Tongon (dans le nord ivoirien) l’année dernière, a fait savoir Mark Bristow, le directeur exécutif du géant minier. Une production en hausse de 7% par rapport à 2014 et qui représente près de 30% des 23,5 tonnes produits par la Côte d’Ivoire en 2015.

La mine inaugurée en 2011 a commencé à distribuer ses premiers dividendes l’année dernière, mais doit toutefois faire face à un dysfonctionnement au niveau de sa fourniture en énergie électrique.

« (…) le plus important (défi) demeure l’instabilité permanente du réseau électrique qui a des répercussions majeures sur le bon fonctionnement de l’usine et sur la structure des coûts » a indiqué Mark Bristow cité par un communiqué de la firme ce 25 avril. Aussi, des discussions sont-elles en cours « avec la Compagnie Ivoirienne d’Electricité et les autorités gouvernementales afin de résoudre ce problème », a-t-il ajouté.

Durée de vie

La mine dont la fermeture était annoncée pour 2022, devrait pouvoir bénéficier d’une prolongation grâce à la poursuite des activités d’exploration sur le site. « (…) les derniers résultats de sondages ont révélé un potentiel de réserves et de ressources additionnels à l’intérieur et en-dessous des fosses à ciel ouvert existantes » souligne la source.

Pour l’année en cours, l’objectif de production est fixé à 290 000 onces, soit 8,22 tonnes. Une progression d’environ 19% projetée grâce à l’installation d’un « quatrième circuit de broyage », destiné à améliorer la capacité de traitement et le taux de récupération de la matière.