Screenshot_2016-04-26-12-19-00-1

Le Mi

nistre algérien des Finances, Abderrahmane Benkhalfa, a demandé aux agences bancaires implantées au niveau local d’améliorer leur rendement au lieu d’être des centres de dépenses.

« Elles ont le devoir d’augmenter leur chiffre d’affaires. Mais ces agences doivent être une source de rendement au lieu d’être un poste supplémentaire de dépenses pour leur banque », a insisté M. Benkhalfa à l’assemblée populaire nationale (APN) lors d’une séance plénière consacrée aux questions orales mais marquée par une large absence des députés.

Le ministre a en outre soutenu que les investissements des banques dans le renforcement de leurs réseaux dans les wilayas doivent avoir un retour d’investissements et être rentables.

L’Algérie compte quelque 1.254 agences bancaires à travers tout le territoire national, représentant les 20 banques publiques et privées exerçant dans le pays.