Screenshot_2016-04-26-11-42-50-1

Plus de 70 entreprises tunisiennes ont pris part, ce lundi 25 avril, au premier forum économique ivoiro-tunisien qui s’est tenue en marge de la visite à Abidjan d’Habib Essid, le chef du gouvernement de la Tunisie. Un déplacement à la faveur de la tenue de la 8ème session de la Grande Commission mixte de coopération ivoiro-tunisienne et qui s’inscrit dans une volonté commune de « donner un nouvel élan » de coopération.

De 22 milliards FCFA en 2010, « le volume des échanges est passé « à 28,9 milliards FCFA, 44,1 millions d’euros en 2015, en hausse de 29% en 5 ans » a rappelé le premier ministre ivoirien Kablan Duncan ; un niveau « en deçà des potentialités des deux pays », a convenu Habib Essid.

C’est que la Tunisie, qui « renoue avec son identité africaine », place le continent « désormais au premier plan de ses choix stratégiques dans tous les domaines économiques, techniques, financiers, logistiques et de services » a affirmé Tarak Chérif, président de la Confédération nationale des entreprises citoyennes de Tunisie (Conect). Et la Côte d’Ivoire, 5ème fournisseur et 3ème client de la Tunisie, se présente comme une porte d’entrée de la région ouest du continent.

« Oui nous encourageons les joint-ventures, oui nous encourageons l’investissement direct en Côte d’Ivoire, oui nous encourageons ces partenariats Privé-Privé Tuniso-ivoiriens, et nous sommes venus ici pour cela » a soutenu Kais SELLAMI, représentant de l’UTICA, l’union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat.

« En 2015, nous avons exporté pour 12 milliards d’euros de production manufacturière », a revéndiqué Tarak Chérif. Une expertise qui s’étend jusqu’aux secteurs de pointe comme l’aéronautique et qui s’exporte « sur le marché européen » notamment.

Abidjan, de son côté, attend de voir les investisseurs tunisiens pénétrer son marché dopé par une croissance du PIB de 9% ces dernières années et dont les importantes réformes en ont fait une destination particulièrement attractive, a rappelé Emmanuel Essis, le directeur du CEPICI, l’agence de promotion des investissements.

« C’est le lieu d’appeler les opérateurs économiques tunisiens à renforcer leur présence en Côte d’Ivoire afin de bénéficier des fruits de la croissance », a insisté Kablan Duncan, dont le pays projette 18.716 milliards FCFA d’investissements privés dans le cadre de son Plan national de développement 2016-2020.

Au nombre des entreprises tunisiennes qui ont fait le déplacement, l’on a noté la présence d’entreprises des secteurs de la finance, du BTP, du tourisme, de la formation supérieure, etc.

Le forum économique a vu en outre la signature de deux conventions de coopération entre la CGECI, la confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire et l’UTICA d’une part et la Conect d’autre part.

Ces accords devraient déboucher sur la création d’un conseil d’affaires mixte privé-privé tuniso-ivoirien.

Ce contenu pourrait également vous intéresser