image
SAR. Le Prince Héritier Moulay El Hassan, inaugurant l’édition 2011 du SIAM.

La 11ème édition du Salon international de l’ agriculture au Maroc (SIAM) s’est ouverte mardi à Meknès avec la participation de 1 200 exposants venus de 60 pays.

Organisé sous le thème “Agriculture durable et résiliente”, le SIAM 2016 se déroule sur une superficie globale de 172.000 m2, dont 80.000 m2 couverte avec 3000 places de parking.

Pour Jawad Chami, commissaire général du Salon, interrogé par le quotidien Aujourd’hui Le Maroc, «cette 11ème édition est riche en nouveautés. En effet, outre sa thématique «Agriculture résiliente et durable», cette édition met l’agriculture marocaine au centre de l’actualité du monde et des défis des phénomènes climatiques complexes. Elle connaît, dans ce sillage, l’adoption d’une stratégie pertinente en rapport avec les inquiétudes des professionnels agricoles secoués par les aléas des changements climatiques. Ce fil conducteur est aussi une avant-première de la COP22».

L’agriculture marocaine emploie la moitié de la population active au Maroc et représente 15 à 20% des exportations du pays.

Le SIAM 2016 se décline en neuf pôles à savoir “Pôle Régions”, “Pôle Sponsors et Institutionnels”, “Pôle International”, “Pôle Produits”, “Pôle Agrofourniture”, “Pôle Nature et Vie”, “Pôle Produits du terroir”,”Pôle Elevage” et “Pôle Machinisme”.

Depuis sa création en 2006, le SIAM s’ est assigné comme objectifs de faciliter les échanges entre les différents intervenants en matière d’expertise, de savoir et d’expérience, favoriser le transfert des nouvelles technologies et sensibiliser les partenaires à la nécessité de la protection des ressources naturelles.

Pour rappel, l’ édition 2015 du SIAM a connu une grande affluence des visiteurs, pendant cinq jours, dont le nombre a atteint plus de 817.000. La dernière édition du SIAM, marquée par une dynamique commerciale très importante au niveau de tous les pôles, a connu la signature d’ environ 20 conventions, outre des partenariats scellés entre les sociétés du secteur privé.

Ce contenu pourrait également vous intéresser