Elisabeth Kamogne, Douala.

imageLes difficultés de décaissements des fonds alloués au Cameroun par la Banque mondiale est l’un des sujets majeurs à l’ordre du jour de la visite à Yaoundé de Mme Sri Mulyani Indrawati, directrice générale du Groupe de la Banque mondiale.

Arrivée au Cameroun hier en fin de journée, elle a eu une séance de travail ce lundi matin avec les ministres en charge des Finances d’une part et de l’Economie d’autre part, avant son audience chez le premier ministre chef du gouvernement camerounais, Philemond Yang.

A cette date, l’on relève que 20 projets sont contenus dans le portefeuille de coopération entre le Cameroun et la Banque mondiale (BM), d’un montant global de 1,337 milliards de dollars US (environ 735,75 milliards de F cfa). Mais, 676,5 milliards de dollars US (soit 333,3 milliards de F) sont encore non décaissés.
« Le taux de décaissement global du portefeuille n’est que de 35% pour les projets à portée nationale. Ce qui est très faible, compte tenu de l’âge de ces projets, quatre ans en moyenne », regrette Elisabeth Huybens, directrice des opérations de la BM au Cameroun.

Elle relève par ailleurs que « la quasi-totalité des projets du portefeuille ont fait l’objet d’une prorogation de la date de clôture ». Des manquements que les deux parties veulent corriger au plus vite.

Share Button