imageLes dirigeants des grandes institutions financières d’Afrique se retrouveront à Abidjan du 2 au 3 mai pour participer à la première conférence qui se penchera sur les systèmes de paiement et le financement du commerce intra-Africains en vue de discuter de leur impact sur l’intensification des échanges commerciaux entre les pays du continent.

Organisée par la Banque Africaine d’Import-Export (Afreximbank), la Conférence sur les Systèmes de Paiements et le Financement du Commerce Intra-Africains servira de plateforme aux participants du secteur du commerce pour échanger sur ces questions et identifier des solutions aux difficultés de financement qui constituent des freins au commerce intra-Africain.

“Cette conférence est née du large consensus  quant au rôle crucial que le commerce intra-Africain a joué dans le développement d’autres régions dans le monde, et surtout de son incidence sur la croissance et la transformation structurelle de l’Afrique » a rappelé Dr. Oramah, Président d’Afreximbank.

Dr. Oramah a dit que cette conférence s’inscrivait dans le cadre de l’effort concerté d’Afreximbank pour assurer la mise en œuvre immédiate et effective de sa Stratégie de Commerce Intra-Africain, lancée récemment.

Selon lui, l’opportunité de partager les solutions innovantes des systèmes de paiement et du commerce intra-Africain est critique, dans une période qui se caractérise par la baisse de l’implication des Banques internationales ou leur retrait total du financement du commerce du continent, alors que cela reste l’un des défis majeur du développement en Afrique.

La conférence comptera parmi ses participants les présidents et dirigeants de banques, de firmes juridiques, de “think tanks”, d’agences de crédit-export, de compagnies de logistique, de communautés économiques régionales, de l’Union Africaine, des banques centrales et d’autres acteurs impliqués dans le développement du secteur du commerce en Afrique.

Une forte participation est attendue de la part des sociétés d’intermédiation commerciale, pour lesquelles la mise en place de moyens de paiement et de mécanismes efficaces pour le financement du commerce Africain demeure un enjeu majeur.

Ce contenu pourrait également vous intéresser