imageDes responsables des ports français du Havre, de Rouen et de Paris réunis depuis 2012 dans le consortium HAROPA ont séjourné au Cameroun.

Nicolas Ocis, Directeur du port de Rouen et Hervé Cornède, Directeur commercial du consortium Haropa, sont venus convaincre la communauté portuaire camerounaise de privilégier davantage ces trois ports français.
A en croire Nicolas Ocis, le trafic entre la France et le Cameroun, et en particulier entre Haropa et les ports de Douala et de Kribi, s’est situé à 334 000 tonnes de marchandises échangées en 2015. Les visiteurs français souhaitent une amélioration de ces échanges et se vantent de pratiquer les meilleurs prix sur le marché européen.
Les ports Haropa offre, à en croire Hervé Cornède, le mètre carré de stationnement à 42 euros, contre 70 et 200 euros dans les autres ports européens. «On fournit des solutions performantes et compétitives que ce soit en terme de transit time ou d’objectifs. Notre but aujourd’hui, c’est de mieux présenter ces solutions et si possible de faire changer d’avis les clients camerounais qui préfèrent d’autres ports », justifie Nicolas Ocis.
Les ports du Havre, de Rouen et de Paris génèrent 120 millions de tonnes de trafics maritimes et fluviaux.