De notre envoyé spécial à Malabo, Youcef Maallemi.

  Ici, dans les rues de Malabo, tout comme dans les provinces. Il est rare de passer une heure sans entendre des échos de mégaphone vantant les mérites d’un candidat. Véhicules, bus, motos … qui circulent avec des klaxons et mégaphones sont collées des affiches des candidats.
 
Financial Afrik a couvert la conférence de presse organisée hier par le ministre de l’intérieur et président de la commission électorale,  Clement Engonga, à la salle des conférences du ministère à Malabo, en présence de plusieurs personnalités. Ministres,  ambassadeurs, représentants des partis politiques et l’ex président béninois, Dr Thomas Boni Yayi, en sa qualité de chef des observateurs de l’Union Africaine (UA).

Face à ce beau monde,  le ministre a déclaré que les pouvoirs publics, sous l’œil attentif des structures chargées de la surveillance du processus électoral, s’échinent à réunir les conditions matérielles à même de garantir un égal accès aux moyens de communication.

 Selon toujours, M. Clement Engonga, « toutes les mesures ont été prises par le gouvernement pour garantir un scrutin transparent et équitable. Tout est fin prêt pour que nous puissions aller à l’élection présidentielle le 24 avril prochain » a-t-il déclaré à cet effet hier lors d’une conférence de presse retransmise par  la télévision nationale. 

Le ministre de l’intérieur, a, d’ailleurs, assuré que tous les moyens techniques et humains au niveau des médias publics, notamment la Radio et la Télévision nationales,  sont prêts pour garantir la couverture de cet événement. « Un travail qui demandera beaucoup d’efforts, contrôler tous les centres et les annexes disponibles pour accueillir les électeurs. Du bureau de vote jusqu’au centre de tabulation, les bulletins seront strictement contrôlés afin d’éviter toute fraude. Et le dépouillement se déroulera en présence des mandataires et des observateurs accrédités » a-t-il déclaré.
 La commission électorale affirme que « tout est fin prêt » pour le bon déroulement du scrutin. En commençant par des bulletins de vote des sept candidats  présentés au public et la liste définitive des candidats validés. Les bureaux de vote seront ouverts du 08h du matin à 18h00 du soir. Rappelons que  le président sortant, Obiang Nguéma,  affronte, le 24 avril prochain, six candidats de l’opposition. Il s’agit de Bonaventura Monsuy Asumu, du Parti de la coalition sociale démocrate (PCSD), Carmelo Mba Bacale Namabale de l’Action populaire de Guinée équatoriale (APGE), Avelino Mocache Mehenga de l »Union du Centre Droit (UCD), ainsi que de trois candidats indépendants, à savoir Agustin Masoko Abegue, Benedicto Obiang Mangue et Tomas Mba Monabang.
Nous y reviendrons
 

Share Button