axaAXA annonce ce 19 avril avoir trouvé un accord avec l’assureur britannique Chaucer pour se lancer sur le marché de l’assurance de spécialités en Afrique. La nouvelle entité qui en découle, « AXA Africa Specialty Risks », sera ainsi dédiée à la couverture de risques spécifiques, en particulier les risques politiques ainsi ceux liés aux secteurs de l’énergie et des infrastructures sur le continent.

 

« Le partenariat se traduira dans un premier temps par la création d’un syndicat d’assurance ad hoc qui partagera les contrats signés avec le syndicat d’assurance déjà existant appartenant à Chaucer », a expliqué AXA dans un communiqué. AXA deviendra ensuite « un membre à part entière du Lloyd’s* en tant que syndicat d’assurance et agent, tout en continuant à collaborer avec Chaucer ».

 

Le deal permet ainsi à AXA présent dans 8 pays africains d’étendre ses offres sur le continent en s’appuyant sur l’expertise de Chaucer, un acteur de premier plan de l’assurance de spécialités sur le marché Lloyd’s de Londres.

 

Offensive sur l’Afrique

 

L’annonce ouvre une nouvelle étape dans la stratégie de développement du groupe AXA qui multiplie les investissements sur le continent. Le groupe a acquis en 2014, 77% de l’assureur nigérian Mansard Insurance plc, et l’année suivante, en 2015, est entré au capital du leader africain de la réassurance Africa Re et a repris la totalité du capital de la Commercial International Life Insurance Company (« CIL »), le leader de l’assurance vie en Egypte.

 

Et depuis février 2016, le groupe est devenu le fournisseur exclusif de produits et services d’assurance sur la plateforme Jumia, propriété d’Africa Internet Group où il a investi 75 millions pour en devenir actionnaire.

 


 

* Le Lloyd’s of London est un marché de l’assurance britannique créé en 16881, dans lequel des assureurs (les « membres ») qu’ils soient personnes physiques (traditionnellement connus sous l’appellation de Names (« noms ») ou personnes morales se réunissent pour assurer des risques conjointement. Contrairement à la plupart de ses concurrents du marché de la réassurance, la Lloyd’s n’est pas une société commerciale mais une bourse, établie légalement par le Lloyd’s Act en 18712. (Source Wikipedia)