Screenshot_2016-04-19-12-31-05-1

Axa a annoncé mardi s’être allié à l’assureur britannique Chaucer pour se lancer sur le marché de l’assurance de spécialités en Afrique. Ce partenariat prendra la forme d’une nouvelle entité, dénommée « Axa Africa Specialty Risks », dédiée à cette activité. Elle couvrira par exemple les risques politiques, le secteur de l’énergie et des infrastructures.

” Ce partenariat avec Chaucer va nous permettre de souscrire des affaires de spécialités pour lesquelles nous n’avons pas aujourd’hui toute l’expertise technique requise”, explique Denis Duverne, directeur général délégué d’Axa, lors d’une interview à Reuters.

“Il va aussi nous permettre de souscrire des risques dans des pays voisins de ceux où nous opérons déjà. Et dans le même temps, ce sera l’occasion pour Chaucer de souscrire davantage d’assurance de spécialités en Afrique.”

Le partenariat se traduira dans un premier temps par la création d’un syndicat d’assurance ad hoc qui partagera les contrats signés avec le syndicat d’assurance déjà existant appartenant à Chaucer.

Axa deviendra ensuite un membre à part entière du Lloyd’s en tant que syndicat d’assurance et agent, tout en continuant à collaborer avec Chaucer. Axa est actuellement présent dans 8 pays du continent africain : l’Algérie (n°11 en assurance Dommages, n°3 en assurance Vie, Epargne, Retraite), le Cameroun (n°4 en assurance Dommages), la Côte d’Ivoire (n°4 en assurance Dommages), l’Egypte (n°4 en assurance Vie, Epargne, Retraite), le Gabon (n°5 en assurance Dommages), le Maroc (n°3 en assurance Dommages, n°5 en assurance Vie, Epargne, Retraite), le Nigéria (n°3 en assurance Dommages, n°6 en Vie, Epargne, Retraite), ainsi que le Sénégal (n°1 en assurance Dommages).

Par Aissata LAM.

Ce contenu pourrait également vous intéresser