Par Seck Amadou, envoyé spécial à Washingon.
  

Le Produit Intérieur Brut de la Mauritanie (PIB) devrait afficher un taux de croissance de 4%, suivant les perspectives de l’année 2016, révélées vendredi par Messaoud Ahmed, responsable au sein du département Moyen Orient Asie Centrale (MENA), au Fonds Monétaire International (FMI). 

C’était  en marge des assemblées générales de printemps du FMI et de la Banque Mondiale dont les assises se déroulent depuis mercredi à Washington…Ce taux de croissance, en hausse par rapport à l’année 2015, devrait être généré par «des investissements publics consacrés aux travaux de réalisation de grands projets », a expliqué le responsable régional du FMI.

Le taux de croissance du Produit Intérieur Brut (PIB) de la Mauritanie était «de 2% en 2015, avec une croissance non extractive se situant à 3,1% et un taux d’inflation d’une moyenne annuelle de 0,5%, en raison des prix mondiaux des denrées alimentaires moins élevés » selon des conclusions établies par une mission du fonds ayant séjourné à Nouakchott pendant 3 semaines au mois de février 2016.

Pays exportateurs de matières premières, notamment de minerais de fer, l’économie mauritanienne a été durement affectée par la chute des cours internationaux du minerai de fer et de ses recettes fiscales, qui procurent 1/3 des ressources budgétaires du pays, pendant les 2 dernières années.

Ce contenu pourrait également vous intéresser