image
Sidi Ould Tah, directeur général de la BADEA. Aux commandes depuis une année, l’ancien ministre mauritanien des Affaires économiques a donné à la banque arabo-africaine une visibilité continentale.

Le Conseil des Gouverneurs de la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA), a tenu sa 41ème réunion dans le cadre des Assemblées Annuelles des Institutions Financières Arabes Communes qui se sont déroulées à Manama, les 05 et 06 avril 2016.

 

Parmi les résolutions adoptées, l’approbation du bilan de la Banque et des comptes des recettes et dépenses pour l’exercice clos au 31 décembre 2015, l’approbation du RAPPORT ANNUEL du Conseil d’Administration sur les activités de la Banque au titre de l’année 2015, l’affectation du revenu net de 15,20 millions de dollars au titre de l’année 2015, à la réserve, la désignation du Commissaire aux Comptes de la BADEA pour l’année 2016.
En outre, le conseil a entériné la désignation du Gouverneur de la République Algérienne Démocratique et Populaire au titre de Président de la prochaine session du Conseil des Gouverneurs et le Gouverneur du Royaume d’Arabie Saoudite, comme Vice- Président.

Au terme de cette réunion, le Conseil des Gouverneurs a exprimé ses profonds remerciements et sa gratitude à sa Majesté Sheikh Hamad bin Isa Al Khalifa, Roi du Bahreïn et au Prince Salman bin Khalifa Al Khalifa, Premier Ministre et à S.E. Sheikh Ahmed bin Mohammed Al Khalifa, Ministre des Finances, pour l’accueil chaleureux qui a été réservé aux participants et pour l’ouverture de la réunion.

Le Conseil a également félicité le Président et les Membres du Conseil d’Administration, la Direction Exécutive de la Banque sous l’égide de son Directeur Général, ainsi que tous les personnels de la BADEA pour les efforts déployés pour atteindre les objectifs assignés à cette Institution et renforcer la coopération Arabo – Africaine. Il convient de signaler que les Institutions Financières Arabes, regroupent en plus de la BADEA, le Fonds Arabe pour le Développement Économique et Social, la Compagnie Arabe pour la Garantie des Investissements et des Crédits à l’Exportation, le Fonds Monétaire Arabe et l’Autorité Arabe de l’Investissement et du Développement Agricoles.

Ce contenu pourrait également vous intéresser