image
Le PDG d’Alliances, Alami Lazrak, trouvera-t-il les bons mots pour rassurer le marché ?

La reprise de la cotation du titre du promoteur immobilier marocain, Alliances (ADI), le 4 avril, s’est soldée par une neutralisation entre les forces vendeuses et acheteuses.

L’action suspendue le 31 mars pour cause de retard de publication des résultats a résisté d’abord (0,04% au terme de la séance) pour chuter de 10% le lendemain (5 avril) avant d’arracher 2,3% à 51 dirhams, le 6 avril, à un marché défiant.

Entre temps, les  rumeurs se sont accumulées poussant les dirigeants à  faire usage de communiqués.

D’abord pour démentir l’information du café de commerce laissant entendre que les commissaires aux comptes refuseraient de certifier les comptes de l’entreprise.

Ensuite pour déclarer que les cessions d’actifs  vont significativement contribuer à réduire l’endettement et les charges financières. Dans la foulée, une nouvelle gouvernance est annoncée ainsi que le recentrage sur les métiers historiques. Le programme de livraison des projets va se poursuivre, rassure-t-on.

Le conseil d’administration a reporté l’arrêté des comptes 2015 au 10 mai 2016 afin de présenter les comptes clos au 31 décembre 2015 et les projections issues de ce plan de restructuration. “Cela permettra une lecture des résultats 2015 à la lumière des perspectives d’avenir.”, annonce un communiqué.

Après avoir perdu plus de 81% de sa valeur depuis le 1er janvier 2015,  le titre Alliances peut-il se redresser ?

 

 

Share Button