IMGL5711

La Côte d’Ivoire s’est donné pour objectif d’intégrer le top 100 du Doing Business cette année et figurer à nouveau parmi les 10 premiers pays les plus réformateur au monde, a indiqué Emmanuel Essis, le directeur général du CEPICI, l’agence gouvernementale de promotion des investissements, au cours d’une rencontre avec la presse ce 6 avril à Abidjan.

Classé 142ème sur 189 pays lors de la dernière évaluation de 2015 (Doing Business 2016), le pays a depuis entrepris une dizaine de réformes structurelles afin de réaliser un gain d’au moins 35 places pour se hisser durablement au rang des 100 économies les plus attractives au monde.

Ces reformes visent notamment à faciliter et simplifier les procédures et réduire les délais d’octroi des actes administratifs. L’on peut par exemple noter, l’institution de procédures spéciales pour le règlement des petits litiges, le recours obligatoire au règlement amiable avant toute saisine des juridictions, afin d’éviter les longues procédures parfois coûteuses. Ou encore le paiement des impôts et taxes qui se fait désormais en ligne via un formulaire unique qui détermine automatiquement le montant de l’impôt à payer.

L’on note en outre l’ouverture très prochaine du guichet unique du permis de construire qui permettra de disposer du document en 21 jours, contre 3 mois jusque-là.

L’ultime objectif du pays est de parvenir à se hisser dans le top 50 du Doing Business d’ici 2018.

Share Button